AHRIMAN.FR

SCIENCE - NEO-EVHEMERISME - DONJONSDRAGONS

Les lumières de Phoenix

Ecris par :
Mis en ligne le :
Lu :
266 fois
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Les Lumières de Phœnix est le nom populaire donné à une série d'observations de phénomènes lumineux célestes au-dessus de la ville de Phœnix et du désert de Sonora (Arizona), le 13 mars 1997.

Des lumières diversement décrites furent observées par des milliers de personnes entre 19h30 et 22h30 (Mountain Standard Time), dans un espace d'environ 483 kilomètres, de la frontière du Nevada, en passant par Phœnix, jusqu'à la limite de Tucson. Les « lumières de Phoenix » désignent en réalité plusieurs phénomènes distincts observés la même nuit à des endroits différents : une formation triangulaire de lumières observée en train de passer au-dessus de l'État et une série de lumières stationnaires vues à Phœnix et dans ses environs.

Un observateur notable parmi ceux qui ont rapporté avoir observé un immense ovni en forme d'équerre de menuisier, pourvu de lumières ou de propulseurs lumineux, est le gouverneur républicain de l'Arizona à l'époque des événements : Fife Symington.

Concernant le groupe de lumières observées et filmées au-dessus de Phœnix par certains témoins, l'explication officielle de l'US Air Force est qu'il s'agissait en réalité de fusées éclairantes de l'armée lâchées par des avions A-10 Warthog. Cette explication a été contestée et réfutée, y compris par certains militaires selon qui ces lumières n'avaient pas l'apparence habituelle de fusées éclairantes nocturnes.

CHRONOLOGIE

C’est entre 19H30 et 22H30, que fut observé dans un espace d’environ 480Km, de la région de Henderson à la frontière du Nevada, jusqu’à la limite de Tucson et plus précisément au dessus de la ville de Phoenix en Arizona une gigantesque formation géométrique de lumières. Au vu de la quantité des témoins (plusieurs milliers) et des centaines de vidéos authentifiées prisent ce soir là, une description chronologique précise des événements à pu être établie:

Tout commence à 19H30 au-dessus des Superstition Mountains (à l’Est de Phoenix) où plusieurs centaines de témoins auraient observé une formation hexagonale de lumières blanches (tantôt blanc-bleu, tantôt blanc-jaune puis de couleur ambrée à faible vitesse) se dirigeant en direction de Phoenix. Puis à 19H50, des témoins situés aux alentours de la rivière Gila ont pu voir passer au dessus d’eux ce phénomène sous la forme de deux arcs dans le plus grand silence. Aussi, un grand nombre d’autres témoins ont signalés une formation en V.

Cette formation en V, a été positivement identifiée par plusieurs résidents de Prescott comme un seul engin gigantesque, équivalent en taille à une formation de cinq Boeing 747 volant à l'unisson en direction de Phoenix.

Observé avec précision par une famille à Mesa entre 20:45 et 20:55, cet engin 'énorme' avait une structure bien définie, on distinguait des panneaux arrangés autour des lumières à ses trois angles, et une lumière centrale plus grande.

De nombreux témoins ont confirmé que l'engin volait en direction du Sud-Est depuis l'Est de la vallée, certains témoins ont pu voir que des sphères se séparaient puis rejoignaient le très grand engin en divers points. A un moment il fut même observé que l'engin lui-même se scinda en deux, c'est là le témoignage de la dernière personne qui vit l'engin se diriger vers Tucson vers 21:00.

Et c’est enfin à 22H que ces lumières arrivèrent au portes de Phœnix sans vraiment passer inaperçues auprès des 1 500 000 habitants de cette ville.

La tour de l’aéroport de Phœnix observe également le phénomène en visuel mais n’enregistre rien sur les radars, pour elle il n’y a ni avion ni tout autre objet volant au dessus de la ville.

Concernant l’observation au dessus de Phœnix, on notera que ces lumières stagnent de manière immobiles et silencieuses dans le ciel pendant environ un quart d’heure, ce qui a permis à de nombreux spectateurs de filmer la scène pendant plusieurs minutes et à plusieurs endroits de la ville. La forme géométrique parfaite de ces lumières laisserait croire aux contours d’un immense vaisseau estimée à environ 1500 mètres d’envergure, mais rien n’en apporte la preuve formelle.

Quelques temps après, un pilote de la compagnie America West appela l’aéroport de Sky Harbor pour savoir ce que sont « ces neuf lumières » qu’il perçoit dans son champs de vision.

Dès le lendemain, l’ancienne adjointe au Maire de Phœnix “Emma Barwood” fut assaillie d’appels téléphoniques de personnes voulant obtenir des explications sur les événements étranges dont ils ont été témoins la nuit passée dans le ciel de Phœnix. Parmi ces appels, elle a recensé plus de 700 témoignages relatant les même faits. En conséquence à toutes ces demandes, elle s’obstina à mener sa propre enquête auprès du conseil municipal, mais elle compris vite que le sujet était très retissant auprès des autorités et la pression était telle qu’elle fini même par démissionner.

Bien sûr peu de temps après les faits, des vidéos amateur sont passées sur toutes les chaînes de TV nationales, ce qui a médiatisé le sujet dans tout le pays.

Avec toutes ces interrogations les autorités militaires de la base aérienne de Luke (non loin de Phœnix) ont déclaré dans un premier temps que rien d’anormal ne s’était passé, et laissèrent demeurer un grand silence sur cette affaire.

L’explication officielle de l’US Air Force donnée quelques mois après les faits est qu’il s’agissait en réalité de fusées éclairantes ou “flares” de l’armée lâchées par des avions A-10 Warthog lors d’un exercice. Mais alors deux questions se posent: Pourquoi des avions militaires A10 Warthog auraient-ils lâché des flares dangereux pour la population au dessus de Phœnix alors qu’ils peuvent s’entraîner dans une immensité désertique? Et surtout pourquoi avoir caché cette explication pendant si longtemps?

Mais malheureusement, cette explication est fausse et est destinée à dissimuler la vérité (on peut constater sur les photos la différence flagrante entre les lumières de Phœnix et les flares).

Lumières de Phoenix
Lumières de Phoenix
Flares
Flares

DISSIMULATION DE LA VERITE

Plusieurs éléments prouvent irréfutablement que “les lumières de Phœnix” ne sont pas des “flares”:

-À première vue il parait bizarre que des fusées éclairantes lâchées par avion adoptent une formation géométrique parfaite!

-Les “flares” sont largués par des avions de chasse produisant un bruit infernal de part leurs turboréacteurs. Ce qui n’est vraiment pas très discret et aurait du être obligatoirement signalé par de nombreux témoins.

-Les “flares” sont suspendus à un parachute et occasionnent un panache de fumée assez visible, ce qui n’est pas visible sur les vidéos des “lumières”.

-Le fait que des “flares” restent immobiles dans le ciel durant un quart d’heure est déjà impossible, mais alors que dire de “flares” parcourant près de 500 Km avec une autonomie de 3 heures ?

En fait un “flare” peut éclairer pendant moins d’une minute et retombe à peu près à la même vitesse qu’un parachutiste.

Nous en sommes sûrs, il ne s’agit pas de “flares” donc l’armée a menti. Mais alors si ce n’est pas un ovni peut-être est-ce un autre matériel militaire top secret? Pourquoi tant de flous dans cette affaire? Si le gouvernement avait testé un prototype d’appareil volant top secret, alors pourquoi l’aurait-il fait voler au-dessus d’une ville d’un million cinq cent milles habitants et tout phares allumés en pleine nuit?

Il est vrai que l’armée américaine possède des avions de chasse capables d’effectuer un vol stationnaire comme le F35.

Mais s’il s’agissait d’une formation d’avions de chasse capables d’effectuer un vol stationnaire cela n’explique pas l’absence du bruit infernal des turboréacteurs. Et puis de toute façon, cela n’a aucun sens; faire voler une formation d’appareils en stationnaire au-dessus de Phœnix pendant un quart d’heure.

Afin de rassurer la population sur cet événement troublant, une conférence de presse fut organisée par le gouverneur de Phœnix Fife Symington où il ridiculisa les rumeurs d’un ovni avec ironie.

En tout début de conférence il dit: «  Nous avons retrouvé le coupable. Le voici ! » Puis dans la foulée, un clown déguisé en extraterrestre avança menottes aux poignets vers Fife Symington. Bien évidement toute la presse rit en éclat. Et pour finir, le gouverneur minimise les faits en disant aux journalistes: «  Vous prenez tous cela trop au sérieux ».

Et 11 ans plus tard, après avoir terminé sa carrière politique, Fife Symington revint sur cet incident en déclarant : « Si vous aviez été ici il y a dix ans et que vous regardiez la haut vers les lumières vous auriez été étonnés, vous auriez été fascinés. [...] Les lumières étaient vraiment brillantes, c’était fascinant, c’était énorme, on sentait que c’était d’un autre monde. Dans les tripes, on le sentait, on pouvait dire que c’était d’un autre monde ».

Il avoue qu’à l’époque des faits, il aurait été imprudent pour lui de raconter ce qu’il a vu compte tenu de ses fonctions.

Mais bien sûr le cas des “lumières de Phœnix” n’est pas le seul cas d’observation bizarre de la région. Des observations auraient été faites 3 nuits avant “les lumières de Phœnix”; et des boules lumineuses ont également été aperçues au dessus de la ville en 1998, 2000, 2001 et 2006. Comme à l’accoutumée, l’armée américaine ne donne aucune information plausible, et son personnel n’ose pas s’exprimer sur le sujet sous peine de représailles de leurs supérieurs.

Images

Bibliographie