AHRIMAN.FR

SCIENCE - NEO-EVHEMERISME - DONJONSDRAGONS

Des pyramides en antarctiques ?

Ecris par :
Mis en ligne le :
Lu :
51 fois
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

L'ont voit depuis quelques temps des images de ce qui semblent être des pyramides dans les paysages glacials de l'antarctique, semblables aux pyramides de Gizeg en Egypte. Sont-elles réellement des pyramides créées par une ancienne civilisation ?

Qui a fait les pyramides?

Il existe de nombreuses théories sur l'origine de ces pyramides.

Des chercheurs ont suggéré une explication géologique naturelle pour les pyramides de l'Antarctique. Ces scientifiques ont suggéré que les "pyramides", en fait, peuvent être des nunataks. Les Nunataks sont les sommets des montagnes qui dépassent les glaces et sont plus élevés que le terrain environnant.

Les suggestions les plus controversées, sont que les pyramides seraient les restes d'une civilisation atlante en Antarctique, ou qu'elles aient été construites par des extraterrestres.

Les recherches du docteur Charles Hapgood

Pyramide en antarctique
Pyramide en antarctique

Deux des «pyramides de l'Antarctique» se trouvent à 10 milles (16 kms) de la côte. La troisième pyramide est située près du rivage.

La découverte de ces pyramides suggère que l'Antarctique peut avoir été habité par des humains au cours des 6 000 dernières années. C'est à cette époque que l'homme construit des pyramides dans l'Ancien Monde. La recherche de Charles Hapgood soutient l'existence éventuelle d'une civilisation ancienne sur un continent qui est maintenant couverte de glace.

Dans Maps of the Ancient Sea Kings, le Dr Charles Hapgood a publié la Carte Piri Reis de l'Antarctique. Cette carte du 16ème siècle a choqué le monde car elle décrit l'antarctique tel qu'il serait sans sa couverture de glace.

La carte de Piri Reis a été trouvée en Turquie. Un officier de la marine turque a envoyé la carte au Bureau de la marine hydroélectrique des États-Unis en 1953. M.I. Walters, ingénieur en chef du Bureau, a envoyé la carte à Arlington H. Mallery pour être étudiée. Mallery a déterminé que la carte de Piri Reis était très précise et peut-être copiée à partir d'une carte réalisée il y a 6 000 ans.

Confirmation de la carte Piri Reis

La carte Piri Reis de l'Antarctique est très précise. À l'aide de sondes sismiques et de sonar, les chercheurs ont constaté qu'en dessous de la glace, les côtes, les chaînes de montagnes, les plateaux, etc. sur la carte de Piri Reis correspondaient à la terre de la Reine Maud, en Antarctique. Olhmeyer, chef de l'expédition britannique-suédoise en Antarctique, a écrit à Hapgood la lettre suivante:

Cher Professeur Hapgood,

Votre demande d'évaluation de certaines caractéristiques inhabituelles de la carte de l'Antarctique de Piri Reis de 1513 par cette organisation a été réalisée. La revendication selon laquelle la partie inférieure de la carte dépeint la côte Princesse Martha de la Reine Maud Land, l'Antarctique et la péninsule de Palmer est raisonnable. Nous trouvons que c'est le plus logique et que, selon toute vraisemblance, ce serait la bonne interprétation de la carte. Les détails géographiques décrits dans la partie inférieure de la carte s'accordent très remarquablement avec les résultats du profil sismique réalisé en haut de la calotte glaciaire par l'expédition antarctique suédoise et britannique de 1949. Cela indique que le littoral avait été cartographié avant qu'il ne l'était Couvert par la calotte glaciaire. Le calot de glace dans cette région est maintenant d'environ un mille d'épaisseur. Nous ne savons pas comment les données sur cette carte peuvent être conciliées avec l'état supposé de la connaissance géographique en 1513.

La lettre d'Ohlmeyer a confirmé la théorie du Dr Charles Hapgood selon laquelle la carte de Piri Reis était probablement copiée d'une carte faite dans les temps anciens. Le docteur Charles Hapgood a écrit dans Maps of the Ancient Sea Kings qu'il était sûr que bien que la carte Piri Reis contienne des latitudes et des longitudes tracées perpendiculairement dans une géométrie plane traditionnelle, elle devait être basée sur une carte antérieure. Hapgood était sûr que la carte était d'origine ancienne parce que le créateur de la carte de Piri Reis utilisait la trigonométrie sphéroïde qui aurait été inventée au 18ème siècle, même si la carte de Piri Reis a été datée de 1513.

Quelle que soit l'origine des pyramides des neiges, la découverte de ces caractéristiques mystérieuses augmentera les spéculations sur l'habitation humaine possible de l'Antarctique dans l'histoire récente.

Images

Cartes

Bibliographie