AHRIMAN.FR

SCIENCE - NEO-EVHEMERISME - DONJONSDRAGONS

Le tumulus du grand serpent

Ecris par :
Mis en ligne le :
Lu :
1103 fois
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Le tumulus du grand serpent

Tumulus du grand serpent
Tumulus du grand serpent

Le tumulus du Grand Serpent à Peebles dans l'Ohio dessine un serpent long de plus de 400 mètres en argile jaune possédant 7 anneaux, une queue enroulée et une bouche semblant avaler un objet ovale. On estime qu'il fut aménagé entre -1500 et -800.

Le mot latin tumulus désigne une éminence artificielle faite de terre et de pierres, recouvrant une sépulture. La tombe peut être de dimensions très variables : d'un simple dépôt d'ossements brûlés jusqu'à une chambre sépulcrale très élaborée en pierre sèche et/ou en dalles.
Cependant dans le cas du grand serpent, aucune tombe n'a été découverte et l'on eut déjà écarté son usage funéraire.

Ce tumulus ayant été construit sur un plateau et étant donné ses dimensions, il s'agit là d'une structure devant être vue du ciel tout comme les lignes de Nazca. En effet, il n'y a aucun point d'observation aux alentours permettant de le visualiser dans son ensemble.

Le psychologue Thaddeus M.Cowan de l’Université du Kansas estime que le Grand Serpent s’inscrit dans une tradition culturelle mondiale selon laquelle le serpent est le symbole d’événements célestes, tout comme en Asie où l’image d’une éclipse de Lune est un serpent qui avale un œuf.

La première description détaillée du tumulus du grand serpent remonte à 1848. Elle est publiée par les archéologues américains Ephraim Squier (1821-1888) et Edwin Davis (1811-1888) dans un ouvrage intitulé Ancient Monuments of the Mississippi Valley. La butte a subit de nombreux dommages depuis la parution du livre. En 1859, une tornade est passée sur le site et a déraciné plusieurs arbres. Dans les années 1880, la zone a été labourée et la plupart des terres disponibles, y compris sur la structure, ont été ouvertes aux cultures ou utilisées pour le pâturage du bétail.

En 1886, le naturaliste Frederic Ward Putnam (1839-1915) réalise la première étude scientifique du tumulus pour le compte du Peabody Museum de l’université Harvard. Putnam, qui visite le site pour la première fois trois ans plus tôt, constate que le tumulus a diminué en hauteur depuis les observations de Squier et Davis, mais ces contours restent intacts et parfaitement discernables. Il comprend que les trous creusés à l’aveugle pour réaliser des prélèvements accélèrent l’érosion du site. En 1887, il obtient que le Peabody Museum acquière le titre de propriété du tumulus et met en place un programme de recherche et de préservation du site. Au cours des deux années suivantes, il réalise des prélèvements systématiques à divers endroits du tumulus et creuse des tranchées peu profondes. Il étudie également les monticules voisins et une partie du paysage environnant. Il en conclu que la création de la structure peut être attribuée aux bâtisseurs des deux tumulus coniques adjacents. Les archéologues désignent désormais cette civilisation sous le nom de Culture d'Adena qui se serait développée entre -1000 et -200. Cette hypothèse a survécu une bonne centaine d’années. Putman étudie également l’œuf de terre localisé à la queue du serpent. Les matériaux utilisés pour la construction de ce remblai ovale, ainsi que des structures d’habitation situées à proximité, sont attribués à la culture Fort Ancient (vers 1000 à 1550 après J.C.), un peuple amérindien qui s’est développé le long de la rivière Ohio.

Le tumulus du grand serpent est ensuite restauré dans ses dimensions d’origine puis converti en parc public par Peabody Museum. En 1900, le site est cédé à l’Ohio Archaeological and Historical Society. En 1908, une tour d’observation est construite et, dans les années 1930, le Civilian Conservation Corps y adjoint un musée ainsi que des services d’accueil pour le publique. Dans les années 1960, le tumulus est placé sur la liste des sites historique de l’Ohio puis au registre national des paysages historiques au cours des années 1970.

En 1991, Robert Fletcher, Terry Cameron et une petite équipe d’archéologues lancent une campagne de fouilles limitée aux anciennes tranchées creusées par Putman. Le but de l’enquête est de prélever des échantillons de matériaux pour une datation au radiocarbone. Les analyses montrent que le tumulus a été construit entre 995 et 1265. Ces dates correspondent à civilisation Fort Ancient plutôt qu'Adena. Pourtant la datation du site reste controversée. En effet, on sait que Putman a exploré une zone particulière du site où la surface était couverte d’un mélange de cendres et de petits pavés. Il n’a pas donné d’indication précise sur ce lieu et les scientifiques ignorent l’endroit exact où il a effectué ses prélèvements.
Mais selon d'autres sources, le tumulus pourrait bien être plus ancien, car le tumulus correspondrait à l'alignement des étoiles de la constellation du dragon il y a 5000 ans.

Un autre détail d'importance est que le tumulus a été construit sur la crête externe d'un cratère de météore. La période de formation de l'impact du météore se situe à l'ère Permien (dernière période du Paléozoïque -289 à -252 millions d'années). Il en résulte qu'à cet endroit le champs magnétique terrestre est perturbé, les aiguilles des boussoles tournent sans jamais donner le nord et les vols d'oiseaux tournent en rond.

Iridium
Iridium

Il y a également dans le sol la présence de fer, d'uranium et d'iridium, qui sont des minéraux composant les météores de type métalliques. On trouve dans le sous sol du plateau de nombreuses et très anciennes cavernes et galeries d'où on été extrait l'iridium et l'uranium.

L'uranium est un métal lourd radioactif dont l'on se sert pour alimenter nos réacteurs nucléaires après enrichissement.

L'iridium est un métal du groupe du platine utilisé dans des alliages à haute résistance et pouvant supporter des hautes températures, dans les contacts électriques et comme agent durcissant du platine. Il est l'élément le plus résistant à la corrosion. Il est quasiment absent de toute la surface de la terre, mais est un des éléments composant en abondance les météores métalliques. Du fait de ses propriétés, c'est un élément clé pour la construction des matériels, satellites et vaisseaux spatiaux.

Uranium
Uranium

Qui pouvait être intéressé par ces métaux utilisés dans des technologies avancées ? Certainement pas les amérindiens de la région. Pourquoi avoir fait un tumulus ne pouvant être vu que du ciel sur ce plateau et n'ayant aucun rôle funéraire ? Il y a t il un lien entre le cratère et le tumulus ?

Un début de réponse se trouve peut être dans les légendes indiennes. Selon ces nombreuses légendes, il y aurait eut de nombreux contacts avec des peuples venant des étoiles. Si ces légendes sont basées sur un fond de vérité, peut-être tenons nous là l'origine des êtres ayant exploités les minerais sous le tumulus du grand serpent.

Images

Cartes

Bibliographie