AHRIMAN.FR

SCIENCE - NEO-EVHEMERISME - DONJONSDRAGONS

Le mystère de Oak Island

Ecris par :
Mis en ligne le :
Lu :
76 fois
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Oak Island est une île de 57 hectares dans le comté de Lunenburg, sur la rive sur de la nouvelle Ecosse au Canada. C'est l'une des 360 îles de la baie de Mahone. Elle s'élève à 11 mètres au dessus du niveau de la mer et est située à 200 mètres du rivage.

Depuis plus de 200 ans, l'île est un site de chasse au trésor sur laquelle se situe le Money Pit, dans lequel on été effectuées des fouilles répétées.

HISTOIRE

En 1795, après avoir observé des lumières provenant de l'île, une jeune homme de 18 ans nommé Daniel McGinnis s'y rendit et découvrit une dépression circulaire dans une clairière à l'extrémité sud-est de l'île. Avec l'aide d'amis, il entrepris de creuser la dépression et y découvrit une couche de dalles faite d'une roche qui n'était pas de la région quelques mètres plus bas. Sur les parois de la fosse, il y avait des marques visibles d'une reprise. Ils découvrirent des couches de journaux/parchemins tous les 3 mètres et abandonnèrent l'excavation à environ 9 mètres. Cette découverte fut mentionnée dans le Liverpool Transcript en octobre 1856.

Huit ans plus tard, la société Onslow se rendit sur l'île dans le but de récupérer un trésor caché. Ils continuèrent les fouilles jusqu'à 27 mètres. Ils trouvèrent des couches de troncs de chêne tous les 3 mètres, une couche de charbon de bois à 12 mètres, une couche de mastic à 15 mètres et enfin une couche de fibre de noix de coco à 18 mètres. Entre 24 et 27 mètres, ils découvrirent une grande pierre recouverte d'une inscription de symboles indéchiffrable. La fosse fut inondée jusqu'à 10 mètres et les excavations durent être abandonnées.

En 1849, la société Truro ré-ouvra les fouilles, mais furent confronté également au problème de l'inondation. Ils firent un forage dans le puits. Ils trouvèrent à 30 mètres des couches d'épicéa, de métal, et de chêne, ainsi que de la noix de coco avant d'arriver sur une couche de 2 mètre d'argile. Ils tentèrent de faire un puits parallèle pour se débarrasser de l'eau. Au cours du pompage, ils remarquèrent que de l'eau sortait de la plage de la crique de Smith à marée basse. Il s'avère qu'un système de drainage avait été réalisé, celui-ci ayant la forme des doigts d'une main. Chaque « doigt  » étant un canal creusé dans l'argile sous la plage et bordé de rochers. Ils ont été rempli avec de la roche et recouvert de plusieurs centimètres de zostère puis par plusieurs centimètres de fibre de noix de coco. Le résultat est que de l'eau de mer filtrée pouvait rejoindre le puits, sans sable, ni limons. La société Truro tenta de réaliser un barrage pour empêcher l'eau de passer, mais un orage le détruisit. Elle tenta également de faire un puits pour se brancher sur le canal souterrain, mais elle échoua et les fouilles s'arrêtèrent pour cette société.

En 1893, un forage fut réalisé par la Oak Island Treasure Compagny. Elle trouva entre 43 et 50 mètres et entre 53 et 57 mètres de l'argile bleue. Cette argile peut être utilisée pour réaliser une étanchéité à l'eau. Entre les deux couches fut trouvé une voute en «  ciment  » de 2 mètres de haut, dont les murs étaient épais d'environ 18 centimètres. À l'intérieur le foret frappa du bois puis du vide, une matière inconnue et enfin du métal mou. Le foret remonta avec lui des morceau du parchemin ce qui encouragea les recherches, toutefois les inondations mirent en échec les fouilles pour atteindre la voute.

En 1936, fut découvert un fragment de roche loin de la fosse par Gilbert Hadden, celui-ci portait des inscriptions similaires à la première.

En 1938 un forage fut réalisé par Erwin Hamilton. Celui-ci trouva à 63 mètres de la roches et du gravier. Selon lui, leur origine n'est pas naturelle. Mais sa découverte la plus importante fut une couche de calcaire naturelle à 58 mètres, sous laquelle se trouvait une couche de chêne.

Dans les années 60-70, fut découvert une structure en bois que l'on pense être le batardeau d'origine. Selon une datation au carbone, le bois aurait 300 ans.

En 1976, la société Triton réalisa un forage au nord-est de la fosse. Durant le forage, ils auraient trouvé des cavités artificielles jusqu'à 80 mètres. Une caméra fut plongée dans ce nouveau puits. Sur les images très sombres, on aurait pu y voir des coffres, des outils et même un corps humain. La société voulu y envoyer des plongeurs, mais s'effondra peu de temps après.

De nombreuses fouilles furent entreprises jusqu'à aujourd'hui sans succès et avec de nombreux accidents mortels. Toutefois de la peinture rouge fut versé dans le puits et celle-ci ressortie par trois conduits autour de l'île.

THÉORIES SUR LE TRÉSOR DE OAK ISLAND

De nombreuse théories affirment qu'un trésor serait enfoui au fond du puits.

Parmi celles-ci, le trésor du capitaine Kidd, ou celui d'Edward Teach (Barbe Noire).

D'autres affirment que l'armée française aurait creusé ce trou pour y cacher le trésor de la forteresse de Louisbourg.

Une autre théorie affirme qu'au fond de la fosse se trouverait les joyaux de Marie-Antoinette, qui aurait demandé à la marine française de les y cacher.

Une dernière hypothèse raconte que ce serait des templiers qui auraient creusé la fosse pour y cacher le Saint-Graal ou même l' Arche d'alliance.

Cependant tout cela n'a pour l'instant aucun rapport avec la théorie des anciens astronautes et pourtant certains éléments ont permis de suggérer une théorie toute autre sur cette île.

Ce puits très profond dispose d'un système d'irrigation et de filtrage permettant à l'eau de circuler, de plus, au fond du puits ont été trouvées de fortes concentrations de mercure et de radiation. Il n'en fallait pas moins pour enflammer l'imagination des néo-évhéméristes. Et si ce puits avait abrité ou abriterais encore un engin nucléaire. En effet le mercure est un métal liquide utilisé dans le refroidissement de petits réacteurs, combiné à un circuit d'eau. Le problème reste toujours le même, si cet appareil nucléaire se trouvait ou se trouve au fond de ce puits, ce n'est à priori pas l'homme qui l'y a enfouie, ou si c'est le cas, il ne l'a pas fabriqué.


Qu'est-ce que le money-pit  ? Qu'il y a-t-il au fond ou qu'abritait-il  ? Les fouilles continues.

Images

Cartes

Bibliographie