AHRIMAN.FR

SCIENCE - NEO-EVHEMERISME - DONJONSDRAGONS

Le mythe des soucoupes volantes nazies

Ecris par :
Mis en ligne le :
Lu :
1153 fois
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Les OVNI du IIIe Reich ou OVNI nazis ou encore Légende du V7 sont un mythe ufologique qui affirme que des OVNI auraient été construits en secret durant la période du Troisième Reich en Allemagne ou par la suite depuis des bases secrètes cachées en particulier en Antarctique. Apparu dès le début des années 1950 dans les milieux nazis et néonazis sur le fond de la croyance en la survie du IIIe Reich, ce mythe a connu depuis des enrichissements successifs dans le cadre d'une propagande visant à séduire en jouant sur l'attrait pour l'ufologie et les théories du complot.

LES ORIGINES DU MYTHE

Le lien entre les soucoupes volantes et de prétendues révélations selon lesquelles les ingénieurs nazis auraient effectué des recherches dans ce domaine est rapidement affirmé. Dans une interview publiée par Der Spiegel, un ancien officier de la Luftwaffe, le capitaine Rudolf Schriever, déclare avoir conçu les plans d'un engin à décollage vertical. Lorsqu'une compagnie canadienne annonce en 1953 la mise au point d'un engin volant circulaire, un autre ingénieur allemand, Georg Klein, ancien fonctionnaire du Ministère du Reich pour l'Armement et les Munitions, soutient que ce genre de réalisations étaient déjà courantes sous le IIIe Reich, avec en particulier un engin mis au point par un ingénieur du projet de missile V2, Richard Miethe.

Erich Halik, proche de Wilhelm Landig et membre de son groupe dédié à l'ariosophie, publie entre 1951 et 1955 dans un magazine ésotérique autrichien Mensch und Schicksal une série d'articles reliant en particulier le mythe des soucoupes volantes nazies opérant à partir d'une base secrète en Antarctique au «  témoignage  » de rencontres extraterrestres de George Adamski. Il suscite peu d'échos dans l'immédiat, mais fixe un des motifs récurrents du mythe   : les soucoupes volantes seraient un élément clé de plans nazis destinés à permettre la poursuite du conflit après la défaite. Dans le même ordre d'idée, un livre paru en 1955 en Afrique du Sud décrit un engin à réaction dénommé «  V-7  » qui serait celui mis au point par Richard Miethe et dont un exemplaire serait tombé entre les mains de l'URSS.

Le mythe a été ensuite entretenu par la propagande néonazie ou les théories du complot.

LE MYTHE

A l'origine du mythe des OVNI du 3ème Reich, se trouve une société secrète nommée «  La société du Vril  », comprenant en majorité l'élite des officiers SS. Cet élite comprenait de grands responsables nazis, mais aussi beaucoup de scientifiques.

Cette société aurait acquise de nombreux savoirs secrets grâce au contact télépathiques avec des extra-terrestres, qui leur aurait fournis des plans afin de concevoir des soucoupes volantes.

Le projet le plus important sur la propulsion à antigravitation était «  Die Glocken  » (la cloche). Ce projet fut mené en Pologne sur le site minier de Wencelaus près de la frontière Tchèque. Ce projet était dirigé par le professeur Walter GERLACH, directeur scientifique, qui était épaulé par les professeurs THIRRING et Pascual JORDAN.

Les nazis aurait réalisés plusieurs prototypes de soucoupe volante. Un premier qui aurait volé en 1934 avec une propulsion à antigravitation électromécanique, mais dont le vol d'essai se serait soldé par un crash. Un second avec un pilotage à impulsion magnétique, mais était difficilement maniable et était peu discret. En 1941 un prototype à propulsion Schumann pouvait atteindre des vitesses allant jusqu'à 12000km/h et il pouvait également faire des changements de direction brutaux sans faire ressentir la sensation des G au pilote. Les prototypes, qui suivirent, visaient à armer ces ovnis. La liste des modèles qui auraient été développés est la suivante  : RFZ-1 à RFZ-7, VRIL-1 à VRIL-7, VRIL-8 Odin, HAUNEBU-1 à HAUNEBU-3. Il aurait aussi existé le V-7, mais utilisé un système propulsion à turbo-réacteurs.

Lors d'une conférence sur les soucoupes volantes nazies à Strasbourg, le spécialiste en physique et antigravitation Jean-Marc ROEDER, aurait recueilli deux témoignages de personnes ayant été enrôlées dans la Wehrmacht pour le premier et dans les Waffen SS pour le second. Ceux-ci auraient aperçu un ovni nazi, l'un à Koursk sur le front russe, l'autre à Augsbourg en 1944. La description qu'ils en auraient faite correspondrait au modèle Vril 8 Odin.

Diverses hypothèses sont évoquées quant-aux devenir de ces soucoupes. Certains pensent qu'elles auraient été envoyées en Antarctique ou en Amérique du sud dans une base secrète Allemande. D'autres pensent que les américains ou les russes ont mis la main dessus à la fin de la guerre. Après la guerre l'aéronavale américaine mena une campagne en antarctique sous la responsabilité de l'amiral Richard BYRD. Cette opération nommée Highjump (Programme naval des États-Unis de développement en Antarctique) était une opération militaire officiellement à vocation scientifique. Le but officiel était de réaliser des expériences sur le matériel et les hommes et explorer ce continent. L'opération nécessita le déploiement de 5000 hommes, 13 navires et 26 avions. Cette expédition subit de nombreuses pertes matérielles et humaines. Le forces furent déployées à l'opposé de Neu-Schbenland et traversèrent tout le continent dans cette direction. Lors d'une conférence au retour de l'expédition, l'amiral Byrd annonça que «  La menace la plus importante vient du pôle sud car ils y ont observés des engins volants pouvant atteindre des vitesses impressionnantes  ». Il aurait également déclaré à un journaliste, qu'il aurait rencontré une civilisation avancée qui se servait d'une technologie supérieure. A la fin des années 90, le carnet de vol de l'amiral Byrd serait réapparu en évoquant le thème des ovni du 3ème Reich. On peut également noté qu'en 1956, des scientifiques chiliens revenant d'une expédition au pôle sud, virent pendant plusieurs heures des objets volant en forme de cigare et de disques dans la mer de Weeddell. Des explosions nucléaires eurent lieu au dessus du pôle sud un peu plus tard. Beaucoup pensent que ces bombes auraient été lancées par les américains depuis la zone britannique vers la zone du Neu-Schwabenland.

Une question qui se pose légitimement est  : pourquoi les nazis n'ont-ils pas utilisé les soucoupes pendant la guerre  ? Si ces soucoupes ont bien existé, leur développement ayant pris beaucoup de temps, une production en grand nombre n'a pu être faite avant la fin de la guerre. Il se posait aussi le problème de la disponibilité des matières premières, la formation des équipages, et surtout l'avancée des alliés.

Certains relient des événements de part le monde aux soucoupes volantes nazies. Ainsi, en 1946, de nombreux objets volants lumineux, dont le comportement laissait à penser qu'ils étaient pilotés par une intelligence, ont été observés au dessus de la Scandinavie. Un des ces objet se serait crashé en Suède, et les États-Unis auraient envoyé un spécialiste en aéronautique pour examiner les débris. Ce serait cet événement qui aurait déclenché l'opération Highjump. D'autres relient le témoignage de Georges ADAMSKI aux OVNI nazis. En effet les soucoupes qu'il décrit ressemblent fortement à la version Haunebu et les équipages à des aryens.

Wernher Von Braun devant une fusée Saturn V
Wernher Von Braun devant une fusée Saturn V

Les soucoupes volantes du 3ème Reich sont incontestablement un mythe. Toutefois un événement laisse planer un doute. En 1970, l'ufologue Allen Greenfield rencontra Wernher Von Braun. Wernher Von Braun est un ingénieur et est le plus grand spécialiste en fusée. Il est à l'origine des missiles V1 et V2. Il fut récupéré par les américains à la fin de la seconde guerre mondiale, lors de l'opération PaperClip. Il se retrouva à la tête du programme de missiles balistiques américain, fut nommé directeur du centre de vol spatial Marshall de la NASA et pris en charge la conception de la fusée géante Saturn V. Lors ce cette rencontre il lui demanda comment ils avaient pu développer cette technologie avancée si rapidement. Celui-ci aurait répondu  : « we had help from them  » (Ils nous ont aidé) - «  You mean, them?  » (Vous voulez dire, eux (aliens)) - «  Yeah, we had help. We all got help from them  » (Oui, nous avons eu de l'aide. Ils nous ont tous aidé  ».

Images

Bibliographie